Préambule

Nous avions depuis longtemps envie de faire un tour en Allemagne, plus précisément sa partie nord-est. Nous avons donc fait une liste des endroits à visiter et allons tenter de faire un circuit nous permettant de les relier. Pas de offroad prévu cette fois, aussi nous roulons avec notre camping-car et nos deux chiens Pipa et Cooper. Nous vous laisserons découvrir ces lieux au travers de ce récit et cela vous donnera peut-être l’envie de partir visiter l’un ou l’autre de ces lieux…

Jour 1 – 15 juin 2017

Départ en milieu de matinée par l’autoroute via Bâle – Stuttgart, pour visiter la foire Abenteuer & Offroad de Bad Kissingen. Mais contrairement à l’an passé, nous s’y serons samedi et dimanche en lieu et place de jeudi et vendredi afin de voire s’il y aura moins de monde ! Corinne a préparé nos étapes mais en ce jour de fête Dieu, on avait pas pensé que c’était jour férié en Allemagne. Tous les poids lourds stationnés dans les parkings le long de l’autoroute nous en donnent un premier indice, puis sortis de l’autoroute, nous constatons que tous les commerces sont fermés et le camping choisi pour cette première étape est complet ! Aie aie aie ça commence bien. Nous trouvons une aire de camping-car quelques kilomètres plus loin. Puis on a recours au GPS du camping-car qui nous donne une adresse à 1,3 km et hop nous voilà rendus sur place. Il y a encore une jolie place de libre, le prix très raisonnable et l’accueil est vraiment super sympa. C’est le camping Schwarzwaldblick (Weidensteige 54/1 à 75365 Calw). La fin d’après-midi passe comme un éclair et les Schnitzels du patron, un cuistot autodidacte sont excellent. Un bon café dans notre habitation roulante, et sous la pluie qui s’est mise à tombé vers 20h. Ensuite, nous pourrons tester notre nouvelle antenne SAT installée cette année et jamais utilisée jusqu’à présent. Il fait très lourd, encore 27oC à 21h.

Jour 2 – 16 juin 2017

Il fait beau et vers 7h30 je pars avec les chiens pour une promenade dans les alentours du camping. Sur le chemin, il y a deux maisons mitoyennes aux toits végétalisés avec un jardin assez sauvage qui s’avèrent être un jardin d’enfants où les enfants doivent bien s’amuser. De retour, je vais chercher les « Brötchen » commandés la veille pour notre petit-déjeuner mais il faudra attendre 20 min car l’homme à tout faire du Schwarzwaldblick à oublier…Aujourd’hui, nous avons prévu d’aller voir les gorges du Monbachtal. Ces gorges sont très jolies et idéales pou rune promenade avec les chiens dans une nature sauvage et romantique à la fois. Aucuns ponts mais des gros blocs de rochers qui permettent de traverser le ruisseau. Cooper prend plaisir à patauger dans l’eau et Pipa apprécie moins de ce mouiller les papattes ! 6,7 km et 252m de dénivelé pour environs 2h de balade avec à la clé le café Monbachtal et ses sublimes tranches de Forêt-Noire ! Et comme c’est mon dessert préféré, c’est juste trop bon. Les gorges font partie du Naturpark Schwarzwald Mitte/Nord qui s’étend entre Karlsruhe-Bad Liebenzell-Rottweil-Offenburg et Baden-Baden. Ensuite nous repartons vers le camping de Bad Liebenzell qui est toujours complet comme la veille, alors on va remonter vers Bad Kissingen et trouver un camping à mi-chemin. Il y a quelques petits lacs dans la région du Weinberg, on va bien trouver un emplacement pour la nuit ! Le premier est aussi complet ! Le second que l’on appelle, nous réserve son dernier emplacement. Le camping Seewiese se trouve à l’Est de Karlsruhe à Pfedelbach-Buchhorn. C’est le pays de bourgs et des châteaux. Joli coin de tranquillité et de verdure avec un petit resto pour dépanner et pour y boire une petite mousse ! 25€ la nuit tout compris…sauf le wifi à 2€95 les 24h.

Jour 3 – 17 juin 2017

Départ pour la foire du Offroad de Bad Kissingen et ce soir il faudra trouver un endroit où crécher pour la nuit ce qui s’annonce d’ores et déjà très compliqué durant ce « grand » week-end où beaucoup d’autochtones prennent 4 jours de vacances et en plus c’est les vacances scolaires de Pentecôte en Allemagne. Avant de partir je vais faire une jolie promenade avec les chiens car derrière le camping il y a de jolis sentiers forestiers qui se prêtent parfaitement à la ballade avec des chiens. L’autoroute jusqu’à Bad Kissingen est bien dégagée, pas de bouchon juste quelques travaux qui ralentissent de temps en temps notre vitesse de croisière. Une fois de plus nous devons constater la super organisation de cette foire : des places de parcs à foison, de la sortie du parking gratuit jusqu’à l’entrée de la foire 10 min en shuttle-bus, quasi pas d’attente pour acheter son billet – just perfect ! Nous faisons le tour des nouveautés et je conseille à ceux qui aimeraient acheter un véhicule offroad de venir ici pour comparer les différents constructeurs. Il y a toujours possibilité de conduire différents véhicules sur des pistes tout-terrains et les petites fournitures camping se trouvent en masse ! En trois heures c’est plié, le véhicule le plus intéressant que nous ayons vu est un MB Sprinter Grand Canyon S de Hymer préparé par Igelhaut – le légendaire transformateur de 4×4 allemand. On regarde aussi les RZR de Polaris – vraiment génial…Encore un soft-ice et on retourne au parking pour reprendre la route vers le Nord. Et pourquoi pas une Stellplatz ce soir ? Avec une App de Promobil sur mon téléphone j’en trouve une très intéressante à Herbstein près des Thermes Vulkan. Le trajet pour y arriver prendra plus de temps qu’anticiper à cause de travaux sur la route, mais vers 18h15 nous y sommes. Parfait pour la nuit, possibilité de promener les chiens, électricité, et encore des places libres. La nuit plus deux taxes de séjour reviennent à 9€. L’électricité est en supplément pour 1€ les ?? kW. Un endroit que je vous recommande si vous passez dans le coin…Une belle soirée en perspective !

Jour 4 – 18 juin 2017

Cette fois, nous remontons définitivement vers le Nord ! Nous profitons que se soit dimanche – donc pas de poids lourds sur les autoroutes – pour faire les quelques 400 km qui nous séparent encore de la Südheide. Notre but du jour sera la Steinhuder Meer, qui est fait est un lac d’une profondeur de 1,50m ! un endroit idyllique pour faire des randonnées à vélo avec plus de 32km de piste autour du lac. La région est très sauvage, même si en ce dimanche le village de Steinhude a pris des airs de StTropez ! Les ballades avec les chiens sont très faciles et nous verrons lièvres, chevreuil, et lapin de garenne ainsi que des cigognes lors de la promenade matinale. La spécialité de l’endroit c’est l’anguille fumée ! Et Corinne me fera plaisir en allant m’en chercher une pour mon souper. Corinne fera conaissance de la marchande qui vends les anguilles car quand elle arrive à son Buden (petite échoppe), elle est en train de fermer ; alors Corinne sort le grand jeu en lui disant que nous venons tout exprès de la Suisse pour goûter à cette spécialité et la brave matronne lui propose de lui en céder une entière – affaire conclue, la dame précise que les anguilles fuméées doivent être souples et flexibles, si elles sont dures comme des bâtons ce n’est pas de la bonne qualité. Et la mienne frétille..presque !Bon, il faut aimer le poisson, le poisson gras dirais-je même, mais c’est un délice ! Humm ! Nous campons sur une grande stellplatz et il y fait très chaud pour nos chiens (28 – 32oC) ce qui fait que nous allons repartir le lendemain pour trouver un endoit plus frais pendant ces jours de canicule.

Jour 5 – 19 juin 2017

Nous quittons Steinhude en milieu de matinée – diretion le village de Müden (Örtze) au sud de la Lüneburger Heide. Nous camperons au camping Sonnenberg tenu par un couple de sympathiques hollandais – et oui c’est aussi ça lEurope ! Le camping est majoritairement occupés par des hollandais mais c’est tranquille et il y fait nettment moins chaud. Un peu de repos et comme desssert des glaces ! On avait (presque) oublié qu’il y a un compartiment congélation dans notre camping-car ! Journée dolce far niente que c’est bien par cette canicule ! Ce soir je mets le grill en fonction pour un repas « Grillwurst ». Ce camping sera notre pied-à-terre pour deux nuits et demain matin nous irons visité le village de Müden et après le parc national de la Lüneburger Heide.

Jour 6 – 20 juin 2017

Hier soir, comme la position du camping-car au milieu des pins ne permettait pas de capter de satellites, ce fût une soirée lecture. Je pars faire une ballade avec les chiens, espérant voir un représentant de la faune locale. Dès que l’on sort du camping, il y a moult chemins idéaux pour y promener les chiens. Seul point négatif, il faut les tenir en laisse comme presque partout en Allemagne. Nous longeons une piste sablonneuse avec de chaque côtés de la bruyère et des myrtilliers. Le bois est assez clair et nous arrivons dans une grande clairière où sont installés deux miradors de chasse. Mais pas de gibier. Nous retournons donc au camp pour le petit-déjeuner et définir notre but du jour. Nous irons nous promener dans la Wachholderwaldheide. En nous y rendant nous apercevons un petit panneau portant la mention « Wölfe » ! il y est écrit : Les loups doivent aussi trouver des proies dans cette région aussi veuillez tenir vos chiens en laisse courte et être vigilant avec vos enfants ! Eh ben ! Nous arrivons sur la place de parc pour y voir un cabriolet BMW Z3 avec des plaques fribourgeoises ! Le monde est petit … On s’équipe, on prend de l’eau pour Cooper et Pipa, et pour nous aussi car la température atteint déjà les 28oC. On fera la petite boucle de 4km afin de revenir à la place de parc pour y pique-niquer. Puis je repart seul mais à vélo faire encore quelques photos dont la fameuse pancarte qui crie au loup ! La nature est sublime et cela doit être encore plus beau en été lorsque la bruyère est en fleurs. Encore une courte visite de Müden, son vieux moulin à roues à aubes, ses veilles bâtisses à colombages et briques rouges typiques de cette région et surtout un passage chez « Hoofmann’s Backhus » qui produit parmi les meilleures tourtes du coin et c’est vérifié, la tranche de tourte fraises et rhubarbe choisie était un petit morceau de paradis. Ensuite, retour au camping pour y passer cette fin de journée plus ou moins au frais. Les chiens s’endorment rapidement et j’ai réussi à placer le camping-car de manière à capter le satellite Hotbird, donc nous pourrons voir «Ein Fall für Zwei» ce soir…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 7 – 21 juin 2017

Aujourd’hui nous nous rendons à Lüneburg qui nous a été fortement recommandé par la vendeuse de la pâtisserie de Müden. Le centre est très pittoresque et le long de la rivière il y a beaucoup de petits bistrots ou Kneipe où l’on peut se restaurer en soirée. Nous prenons congé des sympatiques hollandais du camping et allons rejoindre la Stellplatz Sülzwiesen de Lüneburg qui sera notre point d’ancrage pour ce soir. Je dois dire que toute cette région est très belle et bien adaptée au tourisme puisque un peu partout il y a des parkings soit pour faire une pause soit au départ des nombreux sentiers et parcours qui sillonnent la « Heide ». On trouve aussi de petits cafés au beau milieu de nulle part qui offre des tranches de gâteaux et autres tourtes qui sont une des spécialités de cette immense région. De Müden nous prenons les petites routes de campagne pour Bilzen puis remontons tranquillement vers Lüneburg par la NiedersächsischeMühlenstrasse. Les 69km sont vite avalés et il nous faut profiter de cette journée moins chaude et légèrement nuageuse pour visiter cette petite ville. On avale rapidement une morce et Corinne part en éclaireur chevauchant notre e-bike pliable Saxonette. J’en profite pour faire un peu d’avance dans l’écriture de notre blog de voyage. Les camping-cars partent et d’autres arrivent, il faut dire que pour 11€ les 36 heures cela vaut la peine pour des places en pavés béton et électricité à forfait comprise dans le prix. J’en profite pour aller promener les chiens car juste de l’autre côté de la Stellplatz il y a une grande place ou prairie servant pour les fêtes et autres foires de Lüneburg en attendant le retour de ma chère épouse et de délicieux quatre-heure qu’elle est chargée de rapporter…Ce soir, nous allons nous restaurer dans un des bistrots le long de la rivière en vieille ville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 8 – 22 juin 2017

Cette nouvelle étape, nous emmène de Lüneburg à Potsdam. Le ciel s’est couvert et la météo annonce des fortes averses en cours de journée – ça promet ! Après une nuit calme au « Womopark » de Lünebourg précédée d’un bon repas dans un Biergarten de la vieille ville, nous allons gentiment descendre en empruntant la route longeant l’Elbe ou Elbuferstrasse. Les paysages sont dominés par d’immenses cultures céréalières et des prairies en fleurs où les agriculteurs ramassent les foins. Un arrêt ravitaillement dans un petit magasin Netto(r). Le long de l’Elbe, nous découvrons une tour observatoire qui offre une vision 360 du fleuve. Nous prenons notre lunch juste avant Stendal, puis poursuivons direction Magdebourg avant de devoir s’arrêter à une station-service car un orage vient d’éclater et conduire avec les fortes rafales de vent n’est pas facile. Ce soir nous avons choisi une Stellplatz juste à côté du Château de Sans Souci à Potsdam et comme il n’y a que 11 places dont 8 seulement avec électricité, il faut se dépêcher de trouver l’endroit. On a bien raison car vers 19h30 toutes les places sont occupées ! Des parcs tout proche permettent de sortir les chiens facilement. Souper dans le camping-car, soirée télé et demain nous irons visiter ce Sans Souci !

 

Jour 9 – 23 juin 2017

Durant la nuit nous avons été réveillé à 3 reprises au moins par de violentes chutes de pluie ou/et de grêle qui tambourinaient sur le toit de notre camping-car ! Finalement vers 7h30, les chiens bougent et aimeraient sortir, les sirènes des véhicules de pompiers sonnet à tue-tête et une tronçonneuse non loin mets les gaz, alors je me sors des plumes et vais les promener dans le parc tout proche – l’occasion de laisser Cooper galoper quelques instants. A part ça ce Stellplatz est pas mal du tout pour passer une nuit à Potsdam. Nous nous organisons pour être dès l’ouverture (10h00) au château de Sans Souci et on arrive même trop tôt ce qui nous permets d’aller boire un excellent café dans le magnifique Restaurant Mövenpick en face de Sans Souci ! La visite du château est de 12€ par personne y compris un audio qui explique, mais de façon trop détaillée, l’histoire de ce château et des deux Frédérique (de Prusse je crois…) ensuite passage par les très beaux jardins pour quelques clichés et retour au parking. Notre prochaine étape sera le Spreewald. Ce dernier est une biosphère au sud-est du Brandenbourg à 100km de Berlin, proche de Cottbus. Cette espace de forêts sillonnées par de très nombreux canaux naturels couvrent une surface de 475 km2 propices aux amoureux de la nature. Le problème est que nous sommes vendredi et il est impossible de trouver un emplacement dans les Stellplatz ou campings à proximité de Lübbenau ou Burg. Finalement nous trouverons une place au Camping Am See à Hindenberg à une dizaine de km de Lübbenau. Soirée en musique ou plutôt « Schlager » jusqu’à tard car il y a une fête privée au resto du camping – le Kartoffelnest ! Ce soir lors de la promenade avec Cooper dans la campagne j’ai pu observer un joli brocard qui sortait au gagnage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 10 – 24 juin 2017

Ce matin je suis parti vers 7h30 promener les chiens là où j’avais vu un brocard hier soir. 40 min de promenade et j’ai vu une chevrette et une huppe – oiseau rare chez nous en Suisse ! Ensuite, comme prévu la veille nous sommes allés visiter Lübennau ! Cette petite ville est très pittoresque et avec ses nombreux canaux était la Venise de l’ex DDR. La spécialité de l’endroit sont les fameux concombres du Spreewald, assaisonnés à l’ail (nos préférés!), au curry, à la moutarde, au piment doux et fort, etc ils sont vraiment très très bons. Et me voilà transportant 2,5 kg de ceux à l’ail ! Encore un arrêt pour manger un sandwich au hareng grillé avec remoulade – miam miam – et Corinne qui n’est pas très poisson (et surtout pas à 11h du matin) choisira un tant aussi bon sandwich au schnitzel ! Retour au camping-car où nous devançons la dame chargée du contrôle des tickets de stationnement, mais nous avons encore un bon quart d’heure nous fait-elle remarquer avec un grand sourire. Nous allons prendre l’autoroute pour Dresden, puis Königstein (juste après Pirna) pour nous rendre aux portes de la Sächsische Schweizcélèbre pour sa splendide nature et ses nombreuse possibilités d’excursions ! Vers 15h00, nous débarquons au Camping Königstein. Situé juste au bord de l’Elbe, à env. 1 km du la ville de Königstein, il offre de jolies places pour camping-cars sur une place en terrasse parallèle au fleuve sur lequel naviguent péniches et vieux bateaux à roues à aubes et vapeur. Ce soir, nous devons encore décider si c’est pique-nique ou resto ! Et il nous faut encore trouver notre excursion de demain… A demain…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 11 – 25 juin 2017

Ahhh quelle nuit ! Ce camping est situé juste à proximité d’une voie ferrée et la nuit ce sont des trains de marchandises qui passent à proximité ; ceci combiné avec la chaleur ambiante qui nous forcent à laisser les vitres ouvertes fait que je me suis fait réveiller à plusieurs reprises. Corinne a bien dormi !? Aurais-je le sommeil léger ? Bref, le but de notre excursion est une promenade « spéciale chien » trouvée par ma chère et tendre : Papstein est un gros rocher culminant à 452m alt près de Papstdorf et les alentours sont privilégiés par les amateurs de grimpe. Arrivée au parking payant (8€ pour la journée) les voitures arrivent et remplissent bien vite les places encore libres. Nous partons direction le Papstein et c’est un sentier en forêt qui monte vers ce dernier. Nous sommes au frais et les derniers mètres sont en échelles métalliques pas praticables pour notre Cooper. Je laisse Corinne grimper au sommet pour prendre quelques photos panoramiques de la région, puis nous poursuivons le tracé en forêt qui rejoint la place de parc. En face, pour peu qu’on monte en ligne droite les 1km de sentiers et d’escaliers en métal qui sont OK pour Cooper, on rejoint une auberge de montagne. Allez, c’est parti ! Cooper s’en sort comme un chef et nous voilà bientôt assis à une table avec deux demis de Radler devant nous. La commande est passée et 20 min plus tard, nous dégustons des zuchini gratinés et des spätzle sauce champignons délicieux. On redescend (40 min de marche pour la digestion) par un autre sentier et rejoignons notre camping-car qui trône sur la place de parc en plein soleil ! Et oui, malgré les quelques rafales de vent, c’est toujours la canicule… Retour au camping où nous passons le reste de la journée à se reposer. Ce soir, le ciel se couvre, des gros nuages gris foncés font leur apparition, va-t’il pleuvoir cette nuit ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 12 – 26 juin 2017

La pluie de la nuit passée a refroidi l’atmosphère et donc on a super bien dormi. Ce matin, nous nous préparons tranquillement car notre étape du jour ne comptera que 86km. Le boulanger du camping est arrivé et je peux acheté des petits pains pour notre petit-déjeuner et pour confectionner des sandwichs pour midi. Une fois tous les services effectués, Magic White est prêt au départ, direction Seiffen in Erzgebirge, une petite ville très connue pour ses jouets et objets décoratifs en bois. Lorsque les mines de charbon de la région furent moins exploitées, les mineurs se mirent à sculpter du bois de façon unique ! Corinne – ma bricoleuse préférée – est enchantée de cette visite et au passage nous achetons quelques souvenirs -dont un Räuchmannel représentant un chasseur et son chien – bien sûr voyons…le Räuchmannel est une petite statuette en bois dans laquelle on peut placer un petit cône qui une fois allumé diffuse des bonnes odeurs de sapin ou d’autres senteurs selon son choix et généralement le Räuchmannel a une pipe par laquelle la fumée s’échappe – je me réjouis d’essayer le notre ! Après toutes ces boutiques, un arrêt dans une Konditorei s’impose. Cappuccino -Strudel aux pommes et glace vanille pour moi et café avec coupe aux fraises à la façon de grand-mère pour Corinne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est temps de trouver le Stellplatz du Ferienkamp de Seiffen qui est à 3,5km, est noté 4,1 étoiles sur 5 sur l’app de Promobil et offre 40 places et aussi un camping. Le restaurant juste à côté gère le Stellplatz et permet de manger si on a pas envie de cuisiner. En tout cas, la réceptionniste est très cool avec ses cheveux rouges et noirs ! Attention, c’est l’Allemagne est la cuisine ferme à 20h. Le Stellplatz est quasi vide et il y a une grande prairie pour laisser courir notre irlandais qui apprécie grandement ces instants de liberté. Pour un forfait de 11€ le camping-car et deux personnes – que demander de plus. Demain Dresden ou Meissen ?? Allez Cooper aimerait encore aller se promener, donc à demain.

Jour 13 – 27 juin 2017

Le resto de hier soir a tenu ses promesses, mon wildgoulash et le curry de Corinne étaient délicieux. La nuit calme et ce matin c’est en pleine forme que nous nous sommes mis en route pour Weimar, via Chemnitz – Gera – Jena, par l’autoroute. Nous avons fait encore une petite halte à Seiffen pour que Corinne puisse vite faire le tour d’une boutique de jouets en bois qui était fermée hier et à la boulangerie d’à côté, on nous a préparé des sandwichs à la minute pour notre lunch. Chemnitz pour ce qu’on a pu en voir ne mérite pas de halte. Donc nous avons roulé jusqu’à Weimar, la ville où sont nés Schiller, Goethe, et Hummel pour n’en citer que les plus célèbres. Nous trouvons facilement le Stellplatz, mais ça ce complique pour payer le 10€ pour 24h par camping-car ! Nos cartes maestro ne passent pas et nous n’avons plus assez de monnaie. Une gentille vieille dame dont le fils travaille à Bâle depuis 15 ans nous explique ses griefs contre Angela M. et l’EU en précisant que l’on loge des réfugiés dans des appartements convenables mais qu’il n’y a plus assez d’argent pour refaire la piscine Seeschwannbad à côté du parking et donc les autorités l’on tout bonnement fermée. Elle nous quitte et Corinne se voit contrainte de prendre le vélo pour allez faire du change. Une fois le problème réglé. Nous faisons une promenade jusqu’au Alt Weimar et prenons quelques clichés des monuments les plus connus avant de manger une Thüringer Bratwurst d’au moins 20cm de long et au léger goût de cumin, puis de « craquer » devant la terrasse de la gelateria – pasticceria Giancarlo ! Ayant fait quelques emplettes nous avons constaté une fois encore la différence de prix des choses – exemple : deux paires de chaussettes basses pour homme Hilfiger 7€ et l’étiquette indique en plus : CHF 12,90 !!! Vers 16h30, nous sommes de retour au parking qui s’est entre-temps bien rempli et je pars promener nos deux compagnons à 4 pattes. Nous allons passer la première soirée et nuit sans courant électrique branché – heureusement la TV Sat marche sur le 12V. Prochaine étape : passage à Eisenach puis campement au Thüringer Wald dans les environs d’Erfurt.

Jour 14 – 28 juin 2017

Ce matin nous avons dormi jusqu’à 9h00 malgré le Stellplatz en pleine ville. Les chiens étaient gentils et ne nous ont pas réveillé. Finalement, nous avons décidé de visiter le Schloss Belvedere de Weimar avant de poursuivre direction Erfurt pour une carte visite de la ville des réformateurs Eisenach puis de terminer notre étape du jour à Bad Salzungen toujours en Thuringe. Mais revenons au château Belvedere, qui était un rendez-vous de chasse, mais cette visite ne resteras pas dans nos mémoires car les intérieurs furent complément détruits pendant les deux guerres. Quelques portraits, une collections de chinoiseries et une salle consacrée à la chasse qui nous laissera vraiment sur notre faim. Depuis le Belvedere, nous faisons route sur Eisenach la ville du grand réformateur Martin Lüther, le centre ville compte de nombreux bâtiments à colombages aux couleurs chatoyantes, une cathédrale évangélique – bien sûr – et des jolies places où il fait bon prendre une pause sur une des nombreuses terrasses. Le temps de faire quelques achats (3saucisses à rôtir de Thuringe médailles d’or pour seulement 2€!) nous voilà reparti vers Bad Salzungen en traversant le parc naturel des forêts de Thuringe. Les grandes futaies succèdent aux grandes prairies où trônent les nombreux Hochsitz pour la chasse. La pluie alterne avec les éclaircies aujourd’hui et finalement à de grosses averses. En arrivant au Sole Reisemobil Hafen de Bad Salzungen, le soleil repointe son nez et l’endroit est magnifique. Accueil super, le complexe des bains à 1 minute de marche et de l’autre côté de la rivière qui coule au bord de cette stellplatz,il y a une énorme prairie où le chiens peuvent être en liberté – c’est Cooper qui est content !! Nous décidons d’aller tester le programme inhalations de sel qui est proposé et sensé faire du bien aux voies respiratoires supérieures. C’est vraiment à faire car si cela fait du bien, l’architecture du lieu et les poutraisons attaquées par le sel en suspension dans l’eau qui nébulise valent le déplacement. Nous avons même hésiter à y retourner demain matin. Les saucisses grillées étaient un délice réalisé juste avant une grosse averse qui coupe même la réception du TV SAT. Ce soir, encore une bonne glace et après une bonne nuit, j’espère, on continuera à redescendre direction Die Schweiz…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 15 – 29 juin 2017

Au lever du jour, il se met à pleuvoir,et une heure plus tard c’est le déluge, assez pour nous décidez à rentrer directement. Nous allons rejoindre l’autoroute à quelques dizaine de kilomètres de là, puis c’est via Stuttgart, Frankfurt, Freiburg, Bâle, Berne que 684 km, quelques sandwichs et 7h30 plus tard nous parquons devant notre chaumière ! Nous retiendrons de ce périples des payasges merveilleux, quelques grammes en plus dû à la cuisinne allemade, mais surtout la gentilesse et l’intérêt que nous ont porté toutes les personnes de ces anciens Läander de l’ex DDR. Nous y retournerons un jour, c’est promis…